L’accord du G7: changement sismique ou à côté de la plaque?